21 janvier 2016 ~ 2 Commentaires

Démission en entreprise : Chronique d’une défaite annoncée des perp’s

chaine brisée

Le combat de David et Goliath est une représentation stylisée des affrontements dont l’issue est quasi certaine.

La disproportion des forces en présence ne présage d’aucune perspective favorable pour le plus faible des combattants.

Il en est de même dans les relations qui existent entre un employé et sa société en cas de litige.

La disparition de la convergence des intérêts met à jour cette réalité criante d’injustice et pourtant si manifeste.

Il semble si loin le temps des louanges et félicitations lorsque sonne la cloche de la séparation d’avec son employeur.

Place alors à la tombée des masques et aux pires mesquineries comme il est de coutume dans le cas de la majorité des divorces.

Car même si cette séparation relève du cadre professionnel  si bordé, l’affect et les sentiments jouent de manière identique.

Chaque partie usera de l’ensemble des moyens en sa disposition afin d’avoir gain de cause.

Le salarié prend alors conscience de la disproportion et de l’iniquité de la lutte qui s’annonce.

De quels recours et aux moyens de quelles voies peut il faire prévaloir ses droits de la façon la plus juste qu’il soit.

A l’instar des divorces les torts sont généralement partagés.

Dans ces situations l’entreprise n’adopte pas un comportement rationnel.

La modélisation économique au travers du dilemme du prisonnier dans la théorie des jeux, démontre que la solution optimale réside dans la coopération.

Ce qui correspond dans notre cas de figure à l’établissement d’une rupture amiable, sans recours à la justice qui présente un coût et dont l’issue est incertaine.

L’accès au tribunal des prudhommes se relève plus encadré et jonché d’embûches qui peuvent rebuter bons nombre  de préjudiciables.

L’initiation d’une action à l’encontre de son employeur requiert de respecter divers  contraintes.

Tout d’abord, la durée de recevabilité de l’action est limitée dans le temps.

Le recours à un représentant ou avocat est également requis.

La satisfaction de ces règles par le salarié ne garantit aucunement une issue favorable quant à la suite donnée à sa requête.

En tant qu’individu cible, j’ai personnellement été confronté aux stratégies de déstabilisation et manipulation employés par les perp’s (tortionnaires).

Ainsi j’ai eu droit à du théâtre de rue avec menace de mort proféré à mon encontre sur le chemin séparant mon domicile du cabinet de mon avocat.

L’intimidation a été totale lorsque des jeunes descendant de leur voiture sont venus vers moi en disant ‘c’est Christian venez on va le taper’.

Me voyant prendre ma garde, les assaillants se sont ravisés et ont fait demi tour.

Leur sourire en coin est parti lorsque j’ai tapé sur leur voiture.

La colère qui était feinte devenait réelle.

A ce premier niveau d’offensive s’ajoutait une attaque basée sur des armes auditives.

J’étais le seul à entendre les voix de mes proches que ce soit dans mon appartement, chez ma famille ou même dans la rue.

Les propos qu’ils tenaient étaient toujours dévalorisant et répétés de façon entêtante.

Le paroxysme fût atteint lorsque ma propre voix fut projetée en boucle.

Chaque parole que j’avais tenue m’était rediffusée en boucle avec des modulations de fréquence et de vitesse.

C’est déstabilisant, mais cela vous conforte dans le fait que vous êtes bien surveillé, épié, chez vous et dans chacun de vos moindres faits et gestes.

La confirmation eu lieu lorsque ma femme m’informa qu’une personne qu’elle ne connaissait pas, lui indiqua que j’avais des problèmes.

Tiens donc, comme c’est bizarre !!!

Et que la solution ne tarderait pas à venir, il suffisait juste de prier et garder espoir.

Cet épisode de 2011, a été d’une extrême violence psychique avec une dissociation très forte entre la réalité et la manipulation.

Grâce au soutien de mes proches j’ai surmonté cette épreuve qui n’était en fait que la première d’une longue bataille.

Ma réaction s’est basée sur un sursaut d’orgueil.

Mais devant la violence des méthodes employées par les entreprises et perp’s de tout genre il est certain que les attitudes pacifiques ne seront plus de mise.

Il arrivera un point tel que devant la perte de toute perspective les individus cibles n’aient simplement plus rien à perdre.

Les kamikazes japonais, les djihadists en jordanie, les immolés lors du printemps arabe, les sequestrateurs de dirigeants en France, les suicidés des grands groupes, témoignent de la détermination dont peut faire preuve une personne poussée à bout.

Ces actes extrêmes qui sont relativement isolés et sporadiques sont amenés à se multiplier.

L’intransigeance, le totalitarisme et le mépris des lois de nos grands groupes sera de plus en plus fréquemment mis à mal par des actions de la dernière chance.

Créer de la misère, de la colère sans attendre de réponse en retour est l’illusion dans laquelle se bercent les ‘financiers’.

Mais derrière chaque employé, ou membre de sa famille, ou ami sommeille un potentiel ‘homme en sursis’.

Cette crainte permanente d’une action désespérée assombrira quelque peu la réjouissance de nos ‘financiers’ et perp’s en général.

Qu’en pensez vous?

2 Réponses à “Démission en entreprise : Chronique d’une défaite annoncée des perp’s”

  1. Bonjour,
    Il y a peut-être une différence entre les kamikazes, suicidés d’entreprises ,ou djihadistes et les individus ciblés .
    Les uns font partie d’un groupe et leur cause sera commentée. Les autres ont été poussés vers un isolement qui rendra leur action anonyme ou facile à déconsidérer.

    Il y a une stratégie et un but des organisateurs du harcèlement et que la cible ne maitrise pas .
    C’est ce que dans beaucoup de cas, certains nomment le programme et qui n’est pas forcément une connexion du mental avec un super ordinateur. Mais un plan élaboré et mis entre les mains de réseaux d’ habitués qui n’en savent pas grand chose et ne sont que des exécutants. Cela va jusqu’aux bandes d’ados envoyés pour faire diversion et du ramdam.
    Pousser à la violence est aussi un moyen d’évacuer la cible et dont il faut se méfier
    Bonne journée malgré tout

    • Bonjour
      Merci pout ces complètements.
      Le désespoir qui anime le ti ainsi que les auttes catégories est manifeste.
      Au plaisir de vous lire


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Le Bangard |
POLITICUS PRESS review |
Emploidessolutions |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transition36
| Bertrand Valmy
| Ligue du Sud 06